Categories

Accueil > Le P.A.C. > Aïkido et Handicap > Handi-Aïkido : préambule à la saison 2007/2008

6 juin 2007
chiniard

Handi-Aïkido : préambule à la saison 2007/2008

Voici retranscrit sur ce site le dossier qui vient d’être envoyé à nombre de structures parisiennes spécialisées dans le monde du handicap.

Vous y trouverez les principales orientations de notre travail pour la saison à venir.

HANDI-AIKIDO à destination des handicapés mentaux parisiens.

Saison 2007/2008

Madame, Monsieur

En mars 2007, la section Handi-Aïkido du PAC a démarrée avec 11 adhérents adultes handicapés mentaux. Club parisien du cinquième arrondissement depuis 1968, le Paris Aïkido Club compte par ailleurs 130 adhérents adultes et enfants valides.

Les commentaires de tous les participants, y compris les valides, les résultats encourageants obtenus montrent que les sportifs handicapés s’adaptent, y trouvent rapidement leur compte et s’investissent bien dans cette pratique.

Le site web du club http://www.parisaikidoclub.com vous donnera une idée et des détails plus précis sur notre action et le sens que nous voulons lui donner.

Ainsi encouragés, nous voudrions organiser la saison 2007/2008 autours des trois actions suivantes :

- Cours hebdomadaires spécialisés
- Stages mixtes handicapés/valides le week-end
- Semaines d’initiation et découverte

Je vous adresse une fiche détaillant chacune de nos actions. Je suis à votre disposition pour répondre à vos questions et fournir tout renseignement utile à une information complète.

Nous désirerions connaître votre sentiment par rapport à nos projets ; aussi bien les semaines d’initiation-découverte que la pratique régulière pendant l’année et les stages de week-end. En fonction de vos réponses et de vos attentes, suivant le nombre estimé de participants, nous essayerons de mettre sur pied le ou les séances supplémentaires dans les dojos adéquats.

Merci, dans la mesure du possible, de nous répondre rapidement.

Sportivement,
Patrice Verdier

Président du PAC


Notre projet et ses objectifs

Notre projet vise à donner envie de pratiquer durablement l’aïkido comme un sport ou une activité physique et sportive, à des personnes handicapées mentales. Pour les accompagner, les encourager et faire naître ce qui, nous l’espérons, deviendra plus tard une part de leur projet de vie, nous travaillons de concert avec les établissements, les associations et indirectement les familles. Nous avons la motivation cachée de ces éducateurs qui voient secrètement dans chaque débutant un futur vétéran de leur discipline.

Notre premier objectif, mettre en pratique l’Aïkido en tant qu’activité physique et sportive reconnue et exigeante, avec ses règles et ses conventions, est en train de se réaliser.

Le deuxième, introduire une composante de pratique du sport ou d’activité sportive régulière comme partie intégrante du projet de vie de la personne handicapée mentale, prend corps grâce au travail conjoint avec les structures et les éducateurs accompagnant le groupe.

Le troisième visant au rapprochement et à l’intégration avec le monde ordinaire trouve naturellement son expression dans les échanges avec les valides dans les vestiaires et sur les tatamis.

La contribution de la structure qui adhère à notre projet, au-delà de l’aspect financier, consiste à former un groupe stable d’usagers que l’établissement est disposé à accompagner et à aider pour insérer dans leur projet de vie cette composante nouvelle de parcours sportif. Le groupe, constitué de cinq à quinze personnes handicapées mentales (pour un établissement pratiquant l’accueil de jour), est accompagné suivant sa taille d’un ou deux encadrants. Leur mission consiste à encadrer les déplacements si nécessaire, à accompagner les séances en montant sur le tapis, même sans pratiquer, afin d’en faciliter le bon déroulement et le dynamisme en jouant un rôle de relais ou d’auxiliaire du professeur.

Nous croyons à l’efficacité d’une action en accord et en partenariat avec les structures. Elles sont plus que le club, en prise directe avec la vie et les préoccupations des usagers. Elles ont le contact avec les familles, qui à terme seront partie prenante du projet de vie du sportif. Impulser cette envie de sport sur le long terme, requiert un travail discret presque au quotidien et sur la durée que seuls les établissements qui le désirent peuvent réaliser au bénéfice de nos amis handicapés.

L’Aïkido que nous aimons pratiquer est un art martial qui met l’accent sur la maîtrise de la relation à l’autre et la recherche de l’harmonie sans nier le contact. Il présente la particularité de ne pas trouver son aboutissement dans la compétition. En cela il convient bien à nos amis handicapés.

Notre projet reçoit le soutien de la Mairie de Paris, de la DRDJS Île-de-France, du comité département du sport adapté de Paris et a pu démarrer grâce à la bienveillance active de l’OMS du cinquième arrondissement.


Semaines d’initiation et découverte gratuites

Traditionnellement, le Paris Aïkido Club organise la première et la dernière semaine des grandes vacances une session d’initiation-découverte gratuite pour les valides curieux de s’essayer à l’aïkido : Cinq séances, en fin de journée, débutants ou non, ouvertes à tous.

Le club organise de la même manière, pendant chacune de ces deux semaines, une session d’initiation-découverte gratuite et spécifique à destination de personnes handicapées mentales accueillies en structure. Trois séances, en matinée auxquelles les adhérents valides et disponibles du club participent volontiers. Votre établissement est cordialement convié à participer à ces semaines d’initiation découverte.

JPEG - 182.2 ko

Pratiquement,
Lieu du stage : Gymnase Ortolan.
Dates : mercredi 4, jeudi 5, vendredi 6 juillet 2007 et
mercredi 5, jeudi 6, vendredi 7 septembre 2007
Heures de stage : Séances de une heure et demie, de 10h30 à 12 heures.
Participation : Les stages sont gratuits. Les coûts d’organisation, d’assurance et d’enseignement, en accord avec l’esprit du club, sont pris en charge par le ParisAïkidoClub.

Il n’est pas nécessaire d’être en Kimono. Un survêtement suffit.
Le club contracte une assurance journalière pour les usagers participants à la semaine de découverte qui doivent néanmoins produire un certificat médical.

Accompagnement : La structure doit prévoir un encadrant pour cinq pratiquants afin que la séance soit fructueuse pour ses usagers. Nous demandons aussi la collaboration des accompagnants sur le tatami surtout dans le cadre d’une découverte. Le taux d’encadrement donné à titre indicatif garanti la bonne tenue des séances quelque soit l’hétérogénéité du groupe.

Il est souhaitable, et même conseillé de notre point de vue, de participer aux trois séances d’une session. Venir en juillet n’exclue pas de re-participer en septembre surtout si les apprentis aïkidoka montrent l’envie de continuer pendant l’année. Vous disposerez alors des éléments pour évaluer l’intérêt de l’aïkido pour vos usagers en connaissance de cause. Je vous invite à consulter les comptes-rendus de nos stages de l’été passé sur le site du club.

Je vous joins les affiches des stages handi-aikido gratuits de juillet et septembre 2007.

Ces stages sont aussi l’occasion de nouer des contacts avec les structures et d’échanger à l’occasion du bilan de fin de stage. Ce point d’étape nous aide pour organiser l’année en prenant en compte au mieux les contraintes de chacun dans l’optique d’une pratique régulière pour la saison 2007/20087.

Pour préparer et organiser les semaines de découverte nous souhaiterions avoir un retour rapide si votre structure est intéressée. Il nous faut définir les créneaux, réserver les salles en fonction du nombre de participants, ce qui n’est pas toujours facile à Paris.

Merci de nous contacter rapidement pour entrer dans la phase de préparation active.


Stages mixtes handicapés/valides le week-end

Pour amener la rencontre entre deux mondes autour d’un plaisir commun.

Pendant la saison le club va tenter d’organiser, un ou deux samedi matin par trimestre, des stages d’entraînements mixtes valides/handicapés mentaux dans une salle parisienne différente du gymnase de pratique habituel.

Le stage est destiné aux pratiquants handicapés mentaux de la région parisienne. Il est ouvert aux valides volontaires qui sont conviés à les rejoindre sur le tapis. A cette occasion, les sportifs peuvent se découvrir et s’apprécier. Les valides apportent leur concours et leur savoir faire pour une séance « ordinaire » qui laisse des souvenirs intenses à tous les participants.

Le Paris Aïkido club demande aux maîtres de l’aïkido encadrant ses stages pour valides, et à défaut à ses professeurs, d’apporter aussi leur concours à l’intégration de nos sportifs handicapés mentaux en leur prodiguant un enseignement similaire, un peu adapté le samedi matin. Pour ces stages, le PAC s’assure le concours de quelques professionnels du handicap afin d’avoir en permanence une présence compétente dans ce domaine sur le tatami.

Le sportif handicapé participe volontairement aux stages mixtes et à titre personnel. Le rôle dévolu aux établissements et aux structures, surtout celles sans hébergement, ressort plus de l’encouragement et du suivi que de l’accompagnement pour ces stages du samedi. Beaucoup n’accueillent pas les usagers le week-end. Les encadrants habituels des séances d’aïkido ne sont pas de service. Dans ces conditions, les structures ne sont pas responsables de leurs usagers. Par contre, elles peuvent activement contribuer à la détermination des sportifs à participer aux stages mixtes valides/handicapés et les aider à s’organiser en conséquence.

Les frais d’organisation de ces stages mixtes sont inclus dans le montant des cotisations annuelles des adhérents, ce qui nous permet d’inviter les personnes intéressées, valides, handicapées et même, nous l’espérons, des professionnels du handicap.

La programmation des stages mixtes sera déterminée en fonction des demandes, des stages valides du PAC, des contraintes des structures et de la disponibilité des locaux et des accompagnants que le PAC trouvera.

Le premier stage pourrait se dérouler la deuxième quinzaine de novembre 2007.

Voila. Des informations pas complètement précises à ce jour, mais une action dont nous espérons que le principe vous séduira. Merci de nous faire part de vos remarques et commentaires, nous avancerons et préciserons ainsi notre projet.


Cours hebdomadaires spécialisés

Chaque semaine, comme tous les sportifs pratiquant régulièrement, nos amis handicapés sont attendus au dojo pour une séance spécialisée d’une grande heure de pratique. Le créneau attribué pour ce cours spécifique est de 1 heure 30 minutes, ce qui permet de moduler et de s’adapter à la disponibilité physique des sportifs.

Actuellement :
Le lieu : Gymnase Amyot paris 5ème
Jour et heure : Vendredi matin de 10h30 à midi
Les cours sont dispensés par notre professeur d’aïkido Agnès BURNET.
Le cours du vendredi matin peut accueillir un groupe de cinq à dix participants en plus.

Vous êtes le bienvenu pour observer le déroulement du cours et l’engagement des sportifs, un groupe de neuf, dix sportifs suivant les jours et deux accompagnants.

Saison prochaine : En plus du cours actuel du vendredi matin :
- Cours en journée : Nous envisageons de proposer un créneau supplémentaire en journée, probablement le vendredi matin ce qui pourrait faire pratiquer régulièrement entre 20 et 30 sportifs.
- Cours en soirée : Nous espérons aussi pourvoir démarrer une séance en fin de journée ou en début de soirée, pour une petite vingtaine de pratiquants réguliers à destination des travailleurs en CAT, des résidents en foyer d’hébergement assez autonomes pour se déplacer et des personnes vivant dans leur familles ; Ce cours cible les personnes handicapées mentales qui cherchent une activité sportive le soir ou en fin de journée.

Accompagnement et participation des éducateurs de la structure :
Dans la mesure du possible, la structure s’engage à assurer un accompagnement actif qui participe aux séances de sport en suivant le groupe sur le tatami. Il ne s’agit pas de faire le cours mais de stimuler et aider le groupe à vivre une séance dynamique en restant concentré, attentif et participatif en fonction des moyens et de l’humeur du moment.

Le taux d’encadrement ainsi que l’accompagnement actif par les encadrants de la structure est très important, surtout au début et très enrichissant pour la vie de tout le groupe. Le taux aujourd’hui fixé à un accompagnant pour cinq sportifs pourra être modulé ultérieurement suivant le degré d’autonomie des participants.

Pour les séances en journée, il est relativement aisé pour les établissements d’atteindre ce taux. Par contre le soir cela est beaucoup plus difficile, voir inenvisageable. Donc pour assurer quand même des séances dynamiques, le club envisage de faire appel à la fois aux bénévoles du club et à des accompagnants connaissant le monde du handicap éventuellement rémunérés par le club.

Le club prête aux nouveaux sportifs un kimono au moins la première saison. Ensuite, les pratiquants désirant continuer achètent leur kimono.

Financement de l’activité : Les structures et le Paris Aïkido Club signent une convention annuelle qui décrit le projet de partenariat, sa mise en œuvre et aussi les conditions de financement pour la saison.

Nous contactons de nombreuses structures parisiennes pour préparer la rentrée 2007/2008. N’hésitez pas à faire circuler cette proposition aux établissements que vous connaissez.

La saison 2007/2008 démarre fin septembre début octobre 2007.

Merci de nous encourager en nous faisant part de vos
commentaires par une réponse même brève.

Nous sommes à votre disposition pour répondre à vos questions et interrogations.

Mail et Contact : bureau@parisaikidoclub.com

Site du club : http://www.parisaikidoclub.com

Informations :
M. Verdier Patrice : Président 01 43 47 62 22 ou 06 85 54 66 19
M. Chiniard Arnaud : Professeur 01 43 47 62 60 ou 06 32 23 10 71
M. Cauzit Philippe : Trésorier 01 43 47 62 82 ou 01 30 24 18 03 (dom)

titre documents joints

Commentaires

Répondre à cet article