Categories

Accueil > Album photos > La journée 2009 des arts martiaux du 5ème à marquer d’une pierre (...)

27 mars 2009
phiphi

La journée 2009 des arts martiaux du 5ème à marquer d’une pierre blanche

Gymnase Poliveau : samedi 21 mars 2009 vers 14 heures.

Sous le soleil de printemps, les premiers arrivés investissent le gymnase. Dans les tribunes le public averti et les curieux s’installent. Dans les vestiaires c’est une joyeuse pagaille gentiment contrôlée par le Président du Paris Aikido Club, Patrice Verdier, car les aïkidokas aujourd’hui ne sont pas tous familiers des lieux. Entre les enfants, les invités et les pratiquants des cours spécialisés, beaucoup ont besoin d’un petit coup de pouce pour s’y retrouver.

A 15 heures, une quarantaine d’aïkidokas s’aligne sur deux rangs au fond du tatami. Après le salut traditionnel, Arnaud Chiniard dirige un bref échauffement et la double rangée se reforme sur les bords pour assister aux démonstrations.

Par vagues successives, sous le regard attentif du professeur, posté à un coin du tapis les poings sur les hanches, les cours par niveau montrent leurs talents. Les tout petits d’abord, puis les jeunes et les ados, suivis des ceintures blanches et enfin les gradés avec leurs hakamas noirs virevoltant pendant les mouvements. A chaque fois, par groupe de 6-8 pratiquants, le niveau, la rapidité et les techniques montent en puissance. Les mouvements se font plus amples et plus vigoureux. Pour finir, les hakamas nous régalent d’une démonstration de haute tenue.

Vient ensuite le passage des cours spécialisés.14 pratiqaunts handicapés mentaux, y compris nos amis du centre Perce-Neige de Barracé venus d’Angers pour le stage handi-aikido du dimanche matin. Ils sont ravis d’assister et de participer avec le Paris Aikido Club à cette journée des arts martiaux du 5ème. Arnaud invite leur professeur, Laurent Pasquier, à conduire le travail. Les mouvements simples exécutés avec conviction et plus difficiles avec quelques hésitations montrent qu’ils ont leur place sur un tatami. Chacun y met tout son cœur et beaucoup de détermination.

Arnaud reprend les rennes et propose d’autres techniques, souvent difficiles, pour un travail cette fois collectif, avec changement de partenaire après chaque explication. Cela provoque la formation de couples insolites et une activité intense sur le tapis qui parait alors surpeuplé. Les participants à cet instant se font plaisir en pratiquant un art martial fondé sur le respect du partenaire et la recherche de l’harmonie. Cela est tout à fait perceptible pour un observateur attentif.

Une demi heure durant, le Paris Aikido Club à montré les résultats de son travail et ce d’une façon si naturelle et si décontractée que l’aïkido paraissait désarmant de simplicité.

Ensuite, dans les vestiaires, la concentration retombe et les sourires de contentement fleurissent. Les professeurs et leurs élèves sentent qu’ils ont donné une très belle image du club et de l’aïkido. Les spectateurs et les parents sont franchement épatés. Les bénévoles ont vu leurs efforts se concrétiser. Cette démonstration sereine restera pour tous comme un instant privilégié.

Le PAC, ses élèves et ses bénévoles méritent de Grands ‘Merci’, de Grands ‘Bravo’ pour ce joli cadeau. Dehors, le soleil brille toujours, une raison de plus pour marquer cette journée d’une pierre blanche.

Commentaires

Répondre à cet article